Quand on habite Paris, pas facile d'avoir un jardin. Parfois je me dis que ça serait bien que les enfants seraient heureux, dans ces moments là, je me dis que le plus important pour mes enfants est d'avoir une maman heureuse. Que, pour moi, la maison en banlieue n'est pas un idéal. Que pour avoir celle qui correspondrait à nos rêves il faudrait quitter cette capitale que j'aime tant, perdre tous ses avantages pour n'en garder que les inconvénients. Alors je continue à aller au square, à courir après un Prince à vélo dans les allées du parc, et j'installe un potager sur le rebord de ma fenêtre, un potager au carré, comme il se doit.

Le Prince guette les tomates, les arrose pour qu'elles "soient bien", il aime couper les herbes de nos terres, mais les trie dans sa salade (certains diront "digne fils de sa mère" bande de mauvaises langues !)

0potager
Les plans de tomates, devant ce succès, l'an prochain, j'ajoute des courgettes !

0tomates
combien on parie qu'elle seront mûres la semaine prochaine pendant nos vacances ?

0aromatiques
Basilic, ciboulette, persil plat

 

Et toujours le jeu...