C'était tout à l'heure, alors que je sortais du métro pour aller à l'école. Juste à côté du Bon Marché. Une personne m'accoste en me disant "vous avez 5 minutes pour le don d'organes ?". En général, je dis non. Nous avons habité 4 ans juste à côté d'un spot de raccolage humanitaire. Vous savez, ceux qui vous demandent tout le temps si vous avez 2 minutes pour ci ou ça et qui vous proposent de signer un bon pour un virement. Donc à chaque fois que je sortais de chez moi, je disais non.

Et là, j'ai dit "oui". Parce que je voulais avoir des précisions. Quand j'ai voulu donner mon lait après la naissance du Prince, j'ai appris que ce n'était pas possible puisque je suis née en Angleterre. Et que l'Etablissement Français du Sang, qui fait foi en la matière, refusait tout sang de personne née avant les années 90 au Royaume Uni. Avouez qu'il est assez ironique d'être considérée comme potentiellement porteuse de la maladie de la vache folle alors qu'on donne son lait... La personne qui m'a annoncé cela -après 1 mois de "traite"- m'a dit que ceci était valable pour mon sang et mes organes. Et j'ai vraiment accusé le coup. 

Et finalement, ceci n'est pas vrai pour les organes ! Et j'en suis ravie. 

Si vous êtes donneur, il faut le signaler à ses proches pour qu'au moment de prendre leur décision ils sachent quoi dire. De la même façon, il est important de savoir pour eux. 

Donc si on vous pose la question, pour moi, c'est oui. Et pour vous ?

IMG_20130514_131241

On est bien d'accord, je ne sis pas médecin, loin s'en faut. Je vous invite donc à visiter le site de l'agence de biomédecine.

Demain, je reviens avec du plus léger et de nouvelles idées de cadeaux pour la fête des mères