Pendant nos vacances normandes, Bertille m'a parlé de notre mariage. Lorsqu'on passe devant l'église du village elle nous le rappelle "C'est ici que vous vous êtes mariés avec Papa". 
Elle avait bien vu des photos de ma robe, mais jamais en vrai. 
Portée le 5 octobre 2002, elle est depuis dans la housse du pressing, au fond d'un placard. Mes armoires parisiennes sont déjà bien pleins, je ne risque pas de la remettre, donc voilà, elle reste là à attendre je ne sais quoi. 
Alors je l'ai ressortie, et Bertille l'a essayée. 
Debout sur la table basse, elle s'est trouvée magnifique dans la robe de princesse de sa maman. Et rien que pour voir briller ses yeux, je me suis dit que j'avais eu raison de la lui montrer. 

IMG_1685

IMG_1686

IMG_1692

Je l'ai réessayée moi-aussi, et si je pense que si je devais la refaire près de 13 ans après, elle serait assez semblable, il a fallu que je me rendre à l'évidence, il m'est impossible de la fermer. De face, elle fait à peu près la blague, de dos, ça sera plus compliqué. Peut-être qu'en me faisant retirer 2 ou 3 côtes ça passerait, mais ce n'est pas au programme. 

Sans titre

Quelques mois avant que nous décidions de nous marier, une amie de mes parents leur avait dit qu'elle serait ravie de coudre les robes de mariées de leurs filles. Alors, ce modèle, elle l'a fait pour moi. 
En soie sauvage, brodée ton sur ton en haut, une taille haute, la partie basse ample mais pas "meringue", une traîne, mais pas trop longue. Et un voile d'organza sur la jupe. 
Elle avait ajouté une touche de tradition dans les jupons. "Something blue, something old, something borrowed". 
Un des jupons est bleu, un autre est bordé de dentelle ancienne, et pour le "something borrowed" Maman m'avait prêté un pendentif en rubis. 

IMG_1737

IMG_1740


Cette robe, je ne l'ai que partiellement créée mais elle me ressemblait vraiment. 
Merci encore Virginie !

Et vous ? un #jeudiCreation ?
Chez Magasaly