J'essaie de me convaincre que c'est doucement mais surement. Ma toute Petite n'est plus si petite. Elle est plus près de 3 ans que de 2. Et pour être très claire, pour le moment, elle se contrecogne complètement du dossier "continence". 

Ce n'est pas faute de lui mettre à disposition du "joli", voire même du ludique. 

Lorsqu'elle le demande on remplace la "cacouche" par une "coulotte". Et puis, elle oublie. Et je nettoie. A la 3ème fois en général, j'en ai marre d'éponger et je lui remets une couche. 

On en parle aussi. "Bah dégoutant le caca sien" "Oui ma Chérie, où faut-il faire caca ?" "fait caca dans le pot, moi dans cacouche". Je crois que c'est pourtant clair. 

Quand elle gérera un peu mieux je sortirai la culotte d'apprentissage Apple Cheeks. Jolie et confortable comme une culotte, elle est absorbante pour gérer les petits accidents. Elle dispose d'un insert supplémentaire pour les enfants qui sont au tout début de l'apprentissage et dont les débordements sont un peu plus fréquents. 

IMG_9633

 

 

Pour mettre toutes les chances de notre côté, on a aussi un pot dans la salle de bain. Hors de question de mettre un machin moche, j'ai donc choisi un dBb Rémond. Un hérisson qui ne jure pas dans la salle de bain des enfants.
Il dispose d'un couvercle, fermé c'est plus joli et plus hygiénique, la partie intérieure se retire pour être facilement nettoyée. Bon, pour le moment, je n'ai pas encore eu à tester cet aspect... 

IMG_1334

IMG_1335

Alors je sais, ça viendra quand elle l'aura décidé, il ne faut pas comparer les enfants, il faut que j'arrête de lui dire qu'elle est mon bébé, il faut que je lui fasse confiance, oui, tout ça, je le sais. Mais elle est mon bébé, et les autres avaient viré les couches à respectivement 2 ans et demi et 2 ans et 1 mois. Je sais, je sais. Et pourtant, j'aimerais vraiment que tout cela serve vraiment. 
Et aussi pouvoir retirer la table à langer, qu'elle escalade. Rapport à mon éventuel infarctus lorsque je la retrouve debout dessus. 

Si vous avez des tuyaux, des astuces pour que le #PiaSansCouche devienne une réalité, nous sommes preneurs.