Une fois n'est pas coutume, c'est Stan qui est allé visiter le Salon du Chocolat pour moi, et donc pour vous. Je lui fais confiance, il est le parrain de ma miniPrincesse. Je sais, ça n'a rien à voir avec le chocolat, mais d'aussi loin que je me souvienne, il en est très amateur.

Ce week-end, c'était le Salon du Chocolat, grand super-marché du sucre, lieu de découverte d'artisans et de goûts, et occasion d'apprendre quelques choses nouvelles. 
Rosières, le fabriquant d'électroménager, m'a invité pour la soirée inaugurale. Fournisseur de matériel pour les différentes ateliers et démonstrations du Salon depuis des années, c'est la première fois qu'ils ont un stand bien à eux.
Bernard Leprince, MOF Cuisine en 96, nous a préparé des gougères au fromage et cacao ainsi que des coquilles Saint-Jacques avec une fricassée de girolles et une sauce chocolat. Pendant que nous dégustions, le Chef nous a expliqué que le chocolat peut s'utiliser pour enrichir beaucoup de sauces, les rendre plus lisses et brillantes avec juste une point d'amertume.  Cela marchait très bien avec le coté un peu sucrée des Saint-Jacques et il suggère d'essayer avec du saumon. Plus classique, on peut ajouter quelques carrés de chocolat noir dans une sauce pour gibier ou ragoût de viande. (J'en mets dans le chili -- ndlr)
Plusieurs Chefs se relayeront pendant toute la durée du Salon sur le stand de Rosière pour d'autres démonstrations -- le programme est sur la photo plus bas. 
Je risque de vite arriver à la fin de mon vocabulaire et dire-et-redire que le reste du salon est un plaisir. Donc mes découvertes majeures sans ordre particulier et en mode télégraphique :
+ Les miels et chocolats au miel d'Alexandre Stern (boutique à PAris à coté de la Madeleine) : un coup de coeur pour la ganache au citron et miel de citronier
+ La compagnie générale de biscuiterie, dans le quartier Montmartre, appartient à la même famille qui a repris l'activité du grand chocolatier Michel Chaudun. Un très belle tablette au caramel-gingembre qui ne tire pas trop sur le sucre et bien sûr de beaux biscuits. Mention spéciale pour les arlettes -- une très fine tranche de pâte feuilletée caramélisée. 
+ Beaucoup de chocolatiers japonais qui présentent des chocolats ou pâtisseries originales (mais souvent très chères).
+ Les nouvelles brioches fourrées de Laurent Duchênes (MOF), au chocolat et à la framboise. Une tuerie. Laurent Duchênes fait aussi un des tout meilleur croissant de Paris.
+ La présence d'artisans de province qui l'on connaît peu à Paris, comme Philippe Bel (MOF) qui fait de beaux pralinés, les "Quernon d'ardoise", Dupont avec un Thé (plusieurs boutiques en Normandie), et bien sûr Bernachon de Lyons qui fait la meilleure tablette à la pistache du monde.
+ Le stand de la boutique Karamel (rue St-Dominique à Paris)
+ Et une mention pour Nicolas Bernardé, MOF, chez qui j'avais pris un cours de pâtisserie il y a 2-3 ans. 
Bon, ce n'est pas que je ne vous aime pas mais écrire ce billet m'a donné faim. Je me fais un thé avec un carré de chocolat... Ciao ! 

IMG_0866

IMG_0867

IMG_0873

 

IMG_0872

IMG_0870

 

IMG_0874

IMG_0869

IMG_0875

 

Salon du chocolat, jusqu'au 1er novembre 2017, porte de Versailles à Paris.