C'était chouette ces vacances. Du temps à 4, puis à 5. 

Au risque d'enfoncer des portes ouvertes, je vous annonce que la rentrée est dans une semaine. 
Une semaine pour ma petite, 6 jours pour les grands. 
La première "vraie" rentrée pour ma mini, la dernière en primaire pour mon grand. Comme une sensation de grand écart. 

Je ne suis pas inquiète, je sais que tout va bien se passer. On espère quand même qu'ils retrouveront leurs copains dans leurs classes. 
Bertille veut absolument être avec Bianka, sa super copine. La première avec laquelle elle a sympathisé en arrivant dans la nouvelle école l'année dernière. Celle qui habite à 2 pas, celle qui vient goûter, celle chez qui elle va dormir, sa meilleure copine pour la vie entière. 
Côme n'a pas de souhait particulier, si ce n'est être dans la classe qui partira en classe de neige. On verra. 
Quant à Pia, ma toute petite plus si petite, elle espère être avec "Milou", sa copine de crèche. 

Je n'ai aucun pouvoir sur aucune de ces décisions, la seule chose que je puisse faire, c'est être là. 
Et pour Pia, comme c'est la toute première fois, lui préparer le cartable qui la suivra cette année.

C'est important le cartable quand on rentre en petite section. Il permet de transporter le doudou, la tétine, et tous les petits secrets. 

Pour l'entrée en petite section, la liste de fournitures est courte : des chaussons faciles à enfiler et un petit cartable.
Elle a choisi avec moi. 

IMG_6517

IMG_6521

 

Je voulais un sac à dos suffisamment grand pour contenir Une, son doudou, les chaussons et une petite tenue de recharge. Je le voulais de bonne qualité pour qu'elle le garde pendant les 3 années de maternelle. Ce sac à dos "hibou" de Skip Hop trouvé chez Maman Naturelle remplissait bien le cahier des charges, en plus d'être adorable. 
Une poche devant, une sur le côté, et une étiquette à l'interieur pour noter son nom, pile comme il fallait pour ma miss. 

IMG_6518

IMG_6519

Pour les chaussons, ma préférence va à Didoodam. Ils sont résistants, mignons, et très facile à enfiler. Je comprends la maitresse qui n'a pas envie de passer 5 minutes par enfant, sachant qu'ils sont 25, faites le calcul. 
Elle les voulait roses ou violets, avec un animal dessus. J'aimais la paire Roxy avec le renard dont le dessin se poursuit d'un chausson sur l'autre, elle a préféré Suzanne et les lapins. Il parait que les lapins sont mignons et tout doux alors que les renards font un peu peur. Mouais, je le trouvais bien mignon ce renard moi. Mais finalement, si elle les porte, elle choisit ceux qu'elle veut, ils sont tous plutôt sympa.
Depuis que nous les avons, elle met ses chaussons dès qu'elle rentre ! Quelle révolution. 
Nous en avons déjà plusieurs paires, ils sont d'une solidité à toute épreuve, le cuir est souple, il ne déteint pas. 
Sur le site, vous retrouverez facilement les modèles disponibles dans la taille qui vous convient. 
J'ai pris du 27/28, elle est à l'aise dedans, elle les aura toute l'année.

IMG_5348

En petite section, elle aura encore le droit de venir avec sa tétine. Ou sucette, comme vous voulez. 
J'ai essayé à peu près tout ce qui existe sur le marché, seule la marque Bébisol a trouvé grace à ses yeux. Jusqu'à récemment, uniquement celles à bout cerise. La pharmacie en bas de chez moi les vendait. Et comme je devais être la seule à lui acheter, elle les a arrêtées. La bonne blague. 
Bref, en restant dans la même marque, ma miss a adopté les symétriques. Et comme Bébisol a maintenant 65 ans, les visuels ont été revus et je les trouve vraiment chouettes. Oui, je sais, il faudrait qu'elle arrête, mais, vous comprenez, c'est encore un bébé. 


IMG_6520


Dans le sac, il y aura aussi Une. Son doudou. Offert par sa marraine il y a 2 ans et demi, elle l'a préféré aux langes que nous trouvions pratiques car interchangeables. Depuis, nous vivons avec Une. Et notre coeur manque de s'arrêter lorsque nous ne la voyons plus. Grâce à un appel lancé sur Facebook il y a quelques temps, nous avons adopté Deux. Pas tout à fait la même, mais pas tout à fait différente. Je pense d'ailleurs que Deux ira à l'école puisque Une n'a pas le droit de sortir de la maison. Mais bon, ce n'est pas juste que Une n'apprenne rien. Va-t-on se sortir de cette épineuse question, à l'heure où nous bouclons, nous ne le savons pas encore.