Il y a quelque temps, Sentosphère m'a proposé de découvrir un jeu de 7 familles. 
Bon, OK, le jeu de 7 familles, c'est LE jeu auquel mon Amoureux et mon Prince trichent le plus. Je ne voyais pas bien où pouvait être la nouveauté. 

Mais comme Sentosphère c'est aussi Le Loto des Odeurs, Aquarellum ou la PatArêve, je me suis dit que ça pourrait être sympa d'y aller en famille. Et j'en ai été ravie. 

Déjà, un musée qui m'a plus que surprise. A priori, "Musée de la carte à jouer" je ne le voyais pas comme un lieu aussi joli. Sincèrement, l'endroit est magnifique. Le travail de documentation très intéressant et la mise en scène superbe. 


Nous y avons donc découvert le travail de Sauveur Carlus. Il travaille depuis 2006 avec la marque, mais là, il a créé tout le jeu. 
J'ai aimé le graphisme, l'humour des dessins. Mais aussi la cohérence entre les familles, entre les personnages. Ce qui a permis à ma Poulette Jolie du haut de ses 3 ans d'identifier tous les personnages. 
Bon, elle s'est un peu approprié les cartes qui sont devenues "Bertille" "Côme" "Papa" "Maman" "Daddy" et "Mamy". La grand mère est forcément Mamy puisqu'elle tricotte, ce qui n'est pas le cas de Mamou. Logiquement, le grand père est donc Daddy. Voilà, voilà, vous savez donc comment mes enfants appellent leurs grands parents. Information structurante s'il en est. 

Je cite Sauveur Carlus

"Un jeu de cartes doit pouvoir être étalé, ‘‘classé’’. C’est d’ailleurs ce que les enfants ont le réflexe de faire avant même de jouer : ils classent les cartes dans ‘‘l’ordre’’, par famille.

Les cartes doivent alors présenter, dans une mise en page équilibrée, des personnages, dont les positions s’inscrivent parfaitement dans un format de type portrait.

Un jeu de 7 familles doit pouvoir parler de plus à des enfants très jeunes qui ne savent pas forcément encore lire. Il faut donc un code couleurs très fort et une signalétique aussi par des symboles, placés dans les 4 angles, ce qui permet de qualifier chaque famille. À cela s’ajoute ‘‘l’air de famille’’. Tous les personnages d’une même famille doivent se différencier tout en se ressemblant. Pour autant, les âges doivent être bien marqués. On ne doit pas confondre une mère avec une grand-mère.

L’enfant, dans son réflexe de ‘‘classification’’, dans son appropriation visuelle du jeu, doit pouvoir discerner tout cela en 2 minutes.

Harmonie de chaque famille, harmonie alors du jeu dans son vaste ensemble. Comme je l’évoquais, tous les grands-pères lisent leur journal, quitte à vouloir s’asseoir et à se brûler les fesses (comme le grand-père martien) sur un soleil mal placé ! Toutes les mères sont coquettes (malgré leurs éventuels petits désagréments physiques, comme l’œil crevé de la mère sorcière), tous les pères s’essayent à des activités artistiques, tous les enfants sont assez sportifs, en tout cas assez dynamiques, toutes les grands-mères tricotent."

DSCF0110

DSCF0115

DSCF0117

DSCF0118

DSCF0122

DSCF0152

DSCF0135

DSCF0146

Photo 7 familles 9 copie

Je sais, les enfants des enfants n'ont pas grand chose à voir avec l'expo, si ce n'est qu'elles ont été prises ce jour là, dans cet endroit là. Que c'est mon Amoureux qui les a prises, et que je les trouve jolies. 

Les 7 familles très particulières, illustrées par Sauveur Carlus et éditées par SentoSphère