Ça fait à peine plus d’un an que je n’allaite plus Pia. Je ne me souviens plus très bien comment tout cela s’est arrêté, ni vraiment comment était cette dernière tétée. Je l’ai allaitée, comme ses frères et sœurs, parce que c’était mon choix. J’allais dire « notre choix » mais non, en fait, c’était le mien. J’ai souvent entendu que cela excluait mon mari. Pourtant, je vous assure qu’il a su construire une relation avec chacun de ses enfants. Il y a d’autres moments que le biberon pour créer ce lien. Le bain, le jeu, les câlins…

Et puis, au delà de ce moment en lui-même j’étais convaincue des bienfaits de l’allaitement pour mes tout petits.

Si l’allaitement apporte tout ce qui est nécessaire au tout-petit pour grandir, il faut aussi que la mère modifie son alimentation, voire la complète pour mieux répondre à ses besoins.

Pour aider les mères dans leur allaitement, il existe maintenant une gamme Milupa de compléments alimentaires dédiés ainsi que des coussinets d’allaitement (celles qui savent, savent) So charming la tâche de lait qui grandit.

Vous saviez par exemple que les besoins d’une femme allaitante augmentent de façon importante ? Entre 525kCal et 635kCal. Oui, c’est précis. Je l’ai appris dans l’un des articles dédiés au sujet sur le blog d’Aptaclub. Un site de conseils pour les futurs et jeunes parents.

Comme quoi, mes fringales n’étaient pas une vue de l’esprit. Je vais bookmarquer (oui, ce mot existe) pour un 4ème allaitement. Oh, ça va Chéri, je plaisante !

Et pour savoir précisément à quoi servent les 12 minéraux essentiels lorsqu’on allaite, plongez au cœur de l’ADN en découvrant la page « expérience » du site.

Même 1 an après, j’ai appris des choses que j’aurais aimé connaître il y a presque 9 ans, quand mon Petit Prince plus si petit est né. Que je ne savais pas forcément quoi faire pour contrer la fatigue, qu’une barre de céréales adaptées aurait été la bienvenue, que des conseils de pro m’auraient très certainement aidée (je rappelle que la pédiatre que je voyais à l’époque m’avait expliquée que si mon fils était malade c’était parce que je travaillais. Hors de question donc d’aborder ce genre de question avec elle. Je vous rassure, j’en ai assez rapidement changé).

Et vous ? Allaitement ou pas allaitement ? Vous avez appris des choses sur l’allaitement aussi dernièrement ?



Cet article a été écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l'article sont les miens.